Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Nous travaillons sur le thème de la nature morte à partir d'extraits du magnifique roman Le coeur cousu de Carole Martinez.

Voici, les premières images réalisées par les élèves de première (STMG du lycée Théodore Aubanel à Avignon) à partir des extraits du Coeur cousu cités ci-dessous.

 

poussiere003.jpgpoussiere001.jpg

miroir001bis.jpgclemence003.jpg

 Les hurlements de la montagne

 

Pedro et Angela décidèrent de l'approcher à pas de loup pour la surprendre. Elle ne sursauta même pas, mais ils virent ce qu'elle tenait dans les mains : un calepin plein de croquis et d'encre rouge.

 

 Le jour où Manuel ne vint pas

 

D'abord, il ne vit rien. Mais après plusieurs minutes ses yeux s'habituèrent à la pénombre et il découvrit alors sur le sol une grande plume blanche et les deux lampes que les enfants avaient laissées là. Il en alluma une, observa la plume et les parois de la caverne lustrées par les frottements du poil graisseux de quelque animal et, en levant la tête, il finit par trouver le puits dans lequel il se hissa en riant.

 

L'ogre, la mort et la petite lumière

 

Dans les galeries, Eugenio remarqua les signes tracés à la craie par pedro à chaque intersection. Un moulin, un sourire, un bateau, un oiseau, des dizaines de voiles blanches. De dessin en dessin, il arriva dans l'antre du dragon, admira les replis de la voûte dont les suintements avaient crée de grandioses concrétions, puis remontant l'onde de craie, il finit par aboutir dans la grotte tatouée où couchaient Fraquista et ses enfants.

 

 Le grand miroir

 

« Mon Dieu, comme il est grand ! Il ne passera jamais la porte de la couturière !

  • Vous verrez qu'elle devra nous le laisser au beau milieu de la cour !

  • Ne rêve pas ! C'est du sur-mesure. Ils ont tout calculé.

  • Regardez, les vieilles, c'est votre reflet qui passe ! On dirait un tableau, vous voilà enfermées dans un cadre doré !

  • Elles se donnent des airs en se regardant. Toutes noires, assises sur le pas des portes, elles sont comme mortes !

  • Pas encore, les morts n'aiment pas les miroirs ! »miroir-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :