Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nevermore06.jpg

 

Je l’ai attendue la nuit durant, écoutant le mystère des étoiles et le vent. Au petit matin, avant que les faibles rayons du soleil ne percent le ciel ombragé, elle était devant moi. Femme-enfant ou enfant-femme. Elle m’a tendu un objet, une petite boîte ouvragée : à l’intérieur, du velours rouge sur un côté et de l’autre, une place vide comme ces vieux daguerréotypes que je collectionnais avant et qui jonchent d’ailleurs le sol de ma chambre au manoir, photographies conservées avec soin dans l’emballage nacrée de la mort, objets qui se referment sur la mémoire des oubliés. J’ai souri.

 

Extrait du texte La maison des oubliés

Aurélia Frey

Tag(s) : #Textes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :